série Still Life
Tisserin
Théière
Moineau
Tisserin
Vue d'exposition
Vue d'exposition
Hunging birds
Bol
Vases, série Sylvestre
Série Joe
Epaule, série Prise d'escalade
Jardin III, Prise d'escalade

Ruth Gurvich

Aux lisières

Par un savant truchement de nos sens, Ruth Gurvich entreprend à chacune de ses pièces d’interroger notre rapport aux objets et à la culture.

On entre dans l’une de ses expositions comme dans un lieu connu et habité d’éléments maintes fois observés, admirés. A y regarder de plus près, un hiatus surgit : cette tasse que l’on pensait en porcelaine fine n’est que papier, cette moulure florale que l’on croyait entourer le grand miroir du salon longe le sol pour mieux rejoindre le jardin.

Née en Argentine dans une famille russo-polonaise, Ruth Gurvich commence des études d’architecture pour ensuite se tourner vers les beaux-arts, qui la conduiront jusqu’à Paris. Précision, netteté et géométrie sont mis au service d’une réflexion sur la tradition et la permanence des choses. L’étude des arts appliqués en est le prétexte.
 
L’artiste dissèque l’objet, sa forme, sa fonction, les symboles qu’il véhicule pour en proposer une relecture. Le papier est le matériau qu’elle privilégie encore pour ses qualités propres mais aussi en tant que support traditionnel de recherche. Lorsque la forme est trouvée (celle qui transmet l’idée, l’architecture de l’objet), Ruth Gurvich peut la transformer en porcelaine, en plâtre ou en argent, et lui restituer ainsi une dimension sociale. Bien que très présente ces dernières années, la porcelaine n’est qu’un matériau parmi d’autres et l’exposition témoignera de la variété des métamorphoses possibles : l’eau à laquelle s’abreuve un oiseau devient ici miroir ou verre, l’herbe des jardins européens est transmuée en tissus, façon tapisserie. Les perspectives habituelles se trouvent bousculées.

Ruth Gurvich développe également un travail pictural tourné vers le monde animal. Celui-là même qui recouvre vaisselle, vases et autres objets décoratifs depuis des siècles, dans maints endroits du monde, leur conférant, par leur présence amicale, une âme si particulière.

Le travail de Ruth Gurvich titille notre regard, nos souvenirs et nous fait basculer, sans jamais nous heurter, de l’autre côté du miroir.

Exposition

Du 19 mai

au 26 juin 2021 

À découvrir de 14h à 18h,

tous les jours sauf le lundi

Mercredi 2 juin / 10h

Atelier barbouille

Ma folle dînette

enfants de 3 à 5 accompagnés

d'un adulte 

Une visite atelier pour un moment de partage et de création parent-enfant.

Durée 45 min

5 € sur inscription, matériel fourni

Jeudi 10 juin / 14h

Visite courte de l'exposition

Menée en duo par la directrice et la chargée des publics pour un échange spontané autour des œuvres.

Durée entre 30 et 45 min

Entrée libre, dans la limite des places disponibles

Dimanche / 16h et 17h30

Spectacle « Impromptus au jardin » par la Cie Magriff

Performance de Marion Gallois. Moment de suspension créé par la présence de quatre danseurs et un musicien,

qui s’emparent du jardin comme d’une scénographie emplie de matières artistiques. Les gestes de jardinage deviennent chorégraphie,

le jardin comme lieu propice à la rêverie, où d’étranges végétaux corporels et sonores poussent.

Evènement organisé par le Service culturel de la ville de Châtillon

Entrée libre

Dimanche 27 juin / 14h-18h

Après-midi festive

programme à venir

Entrée libre

Mercredi 9 juin / 15h30

Atelier ludique

Flower power

de 6 à 12 ans

Un atelier d'arts plastiques pour créer et appréhender le travail d’un artiste en toute décontraction.

Durée 1h

5 € sur inscription, matériel fourni

Maison des Arts

11 rue de Bagneux

92320 Châtillon

Ouvert du mardi au dimanche de 14h à 18h

Entrée libre

01 40 84 97 11

maisondesarts@chatillon92.fr

Avec le concours financier de la commune de Châtillon
soundcloud.jpg