Mâkhi Xenakis

Catharsis

Réalisées au crayon, au pastel, à l’aquarelle ou à l’encre, les œuvres de Mâkhi Xenakis laissent apparaître les étapes d’une vie faite de doutes et de prises de risque, oscillant entre peurs et apaisements.

Des Petites bonnes femmes de 1987 marquant la renaissance d’une jeune artiste en quête d’elle-même, nous cheminons dans un monde en constante métamorphose. Les arachnés succédant aux gouffres avant de glisser vers un univers marin. Ces passages suivent un mécanisme interne, personnel et, au moment de leur création, inconscient.

L’écrivain Mâkhi Xenakis s’intéresse depuis longtemps au processus créatif. Publiés chez Actes Sud, les livres qu’elle consacre à son père, le compositeur, architecte et mathématicien Iannis Xenakis, ainsi qu’à l’artiste franco-américaine Louise Bourgeois, en traitent des multiples facettes.

A travers les recherches et réflexions menées autour de ces deux figures tutélaires, c’est également son propre parcours d’artiste que révèlent ses écrits et dont témoigne, pour la première fois ici, la réunion d’une trentaine d’œuvres graphiques mais aussi de sculptures.

Avec cette conviction que l’art sauve de la folie, Mâkhi Xenakis nous entraîne dans son histoire, côtoyant sans cesse les grandes figures mythiques qui ont nourri son enfance. Jamais néanmoins ce travail ne l’isole de l’autre, dont elle se fait la voix lorsqu’elle en ressent la nécessité, se faisant alors miroir d’autres histoires.

> Catalogue d'exposition, préface de Marjorie Micucci et entretien avec l'artiste.

Le projet « Les rencontres impossibles » a été sélectionné par la commission mécénat de la Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques qui lui a apporté son soutien.

Exposition

Du 16 mai 

au 24 juin 2018

Maison des Arts

11 rue de Bagneux

92320 Châtillon

01 40 84 97 11

maisondesarts@chatillon92.fr

Ouvert du mardi au dimanche de 14h à 18h

Entrée libre

Avec le concours financier de la commune de Châtillon