Philippe Soulas

Fleuritudes

Les dessins, peintures et sculptures de Soulas nous offrent le miroir de notre condition humaine. Ses œuvres révèlent le chahut de nos travers, de nos creux et de nos bosses. Nos phantasmes n’y sont pas oubliés, les détournements s’imposent comme une règle de vérité.

Si les premiers dessins d’humour datent de 1957, les publications suivent très vite dès 1961 : Arts, Hara-Kiri, Libération, Stratégies et, encore, Siné hebdo.

Dix albums sont publiés dont le volume des Dessins politiques 1968-1974. Soulas est primé à Montréal en 1969, reçoit le prix de l’Humour Noir en 1974 et le prix de l’Humour vache en 1999.

 

Mais le caricature politique et le dessin de presse fanent au rythme de l’actualité qui passe. Alors, il prend les brosses, triture les couleurs et les formes, peint avec ferveur, détournant les maîtres : hommages et regard critique. Sait-il que son art était déjà dans ses premiers dessins ?

De la toile au tableau relief et à la sculpture, les personnages et les idées se dressent. La Statue de la Liberté brandit une flamme vacillant ; signe de notre époque…

 

Rien n’est périssable en ce bas monde : ni les traits d’esprit, ni les traits à l’encre. Tout est recyclé parfois pour le meilleur mais souvent pour le pire. Désormais, Soulas plante des fleurs éternelles dans ses tableaux. Extravagance de l’artiste : cette floraison profonde et authentique qui attise nos sentiments et nous met en joie.

 

 

Olivier Delhoume

Exposition

06.03 - 03.04.2011

Maison des Arts

11 rue de Bagneux

92320 Châtillon

01 40 84 97 11

maisondesarts@chatillon92.fr

Ouvert du mardi au dimanche de 14h à 18h

Entrée libre

Avec le concours financier de la commune de Châtillon