Alexandre, Buddy Di Rosa
Autoportrait, Michel Macréau
Nina Simone, Buddy Di Rosa
Light, Michel Macréau
La pleureuse, Buddy Di Rosa
Eaube grise, Michel Macréau
Négresse amoureuse, Buddy di Rosa

Michel Macréau x Buddy di Rosa

Exposition

13.01 - 25.02.2017

Deux turbulents de l’art réunis pour une confrontation vivifiante.

 

Anticonformiste, inclassable (pourtant souvent catalogué outsider ou brut), génie du dessin, Macréau (1935 -1995) développe à partir des années 60, une œuvre aux thématiques obsessionnelles qui s’expriment par une ligne noire vagabonde qui n’exclut pas la couleur. Guidé par l’instinct (il partage les préoccupations de CoBrA), il pratique une peinture au tube, parfois à la bombe, sur tout type de support, et est souvent considéré comme le précurseur malheureux des peintres stars – français et américains - des années 80.

 

 

Face à lui, Richard Di Rosa alias Buddy (né en 1963), sculpteur rockeur propulsé sur le devant de la scène de la Figuration libre dès les années 80.

Heureux géniteur de personnages, animaux et autres créatures un temps issus de la diromythologie, Buddy, à l’instar de ses confrères, s’est émancipé pour mieux déployer l’étendue de son talent. S’inspirant des plus grands sculpteurs et peintres (Mirò, Calder, Picasso, Matisse…), il fait preuve d’une inventivité jubilatoire et jongle avec la ligne, la couleur et le volume selon une plastique reconnaissable désormais entre mille. Buddy est curieux et s’empare de tout : l’enfance, la femme, la musique, sans oublier l’art, l’histoire et les mythologies. Rien de surprenant à ce qu’il suscite l’adhésion du public, connaisseur ou non.

Exposition organisée avec la complicité
de Renaud Richebourg et la Fabuloserie-Bourbonnais.