Frédéric Poincelet 

Le Palais

« LE PALAIS » est une invitation à déplier le dessin, à entrer dans le cœur même de ce médium, en revenant à la source des images. Notre projet est de prendre la Maison des arts comme caisse de résonnance de notre désir de démystifier les processus de création pour mystifier davantage l’essence du dessin.

 

Figure singulière de la scène artistique française, Frédéric Poincelet mène depuis toujours plusieurs vies parallèles. Il a été, et demeure parfois auteur de bande dessinée et de graphzines – sa famille d’esprit regrouperait à la fois les Bazooka, Elles sont de sortie ou, plus récemment, Tal R. Il est aussi éditeur et graphiste au musée du Louvre où il passe une grande partie de son temps. Il est enfin et surtout artiste, auteur de nombreuses expositions. Le dessin est le cœur de sa pratique, de ses convictions. Sa pratique se caractérise par l’usage du stylo à bille en stries fines et régulières qui rappellent la gravure, et par une palette singulière, dans laquelle dominent des couleurs qu’il ne recherche pas pour leur joliesse, mais dont les demi-teintes, qu’il veut ingrates, ont des accents souvent chaleureux de bordeaux, de vert émeraude, de bleu canard et de teintes orangées.

 

L’exposition révèle un ensemble de dessins, tous inspirés d’un lieu qui pourrait être un musée ou un palais abandonné, et qui n’est jamais nommé. Ils ne révèlent parfois qu’un détail, une vue intime, une idée fugace de la statuaire ou du bâtiment. Entre eux se dessinent des narrations diverses, une multitude de récits à la fois assumés et fantomatiques. C’est l’apparition, dans le dessin, des images. Sont réunis pour la première fois les différents fils que Frédéric Poincelet tisse depuis de nombreuses années, ce qui constitue pour lui un enjeu presque tabou : la pratique du dessin et la fréquentation quotidienne d’un musée. La Maison des arts, riche de toute son histoire, des éditeurs qui l’ont successivement habitée depuis presque deux siècles, devient une machine à produire des images.

Texte d'Anaël Pigeat, commissaire de l'exposition

 

Exposition organisée en collaboration avec la Galerie Catherine Putman

Exposition

Du 12 mars

au 24 avril 2021 

À découvrir de 14h à 18h,

tous les jours sauf le lundi

Samedi 13 mars / 15h-16h / 16h30 -17h30 (5 min)

Spectacle en tête-à-tête « Je t’aime » par la Cie Les soupirs haché(E)s

Entresort amoureux, à partir de 16 ans. Une envie d’amour ? Rendez-vous dans nos amouroduses et recevez une déclaration d’amour rien que pour vous. Une petite parenthèse de douceur pour se faire vibrer le cœur. C’est simple, et juste pour le plaisir.

Alors pourquoi s’en priver ?

Avec Sébastien Bourdet, Maïa chanvin, Cécile Duriez, Gaétan Pascual.

Entrée libre

Evènement organisé par le Service culturel de la ville de Châtillon

IMG_2369.JPG

Mercredi 14 avril / 15h30

Atelier ludique

Stylo quatre couleurs

de 6 à 12 ans

Un atelier d'arts plastiques pour créer et appréhender le travail d’un artiste en toute décontraction.

Durée 1h

5 € sur inscription, matériel fourni

VISITES_COURTES_MÉDIATHÈQUE.jpg

Jeudi 25 mars / 14h

Visite courte de l'exposition

Menée en duo par la directrice et la chargée des publics pour un échange spontané autour des œuvres.

Durée entre 30 et 45 min

Entrée libre,

dans la limite des places disponibles

portrait.jpg

Date à confirmer

Rencontre avec Frédéric Poincelet et Anael Pigeat, commissaire de l'exposition 

-

Entrée libre, dans la limite des places disponibles

Mercredi 31 mars / 10h

Atelier barbouille

Dessin point à la ligne

enfants de 3 à 5 accompagnés

d'un adulte 

Une visite atelier pour un moment de partage et de création parent-enfant.

Durée 45 min

5 € sur inscription, matériel fourni

Maison des Arts

11 rue de Bagneux

92320 Châtillon

Ouvert du mardi au dimanche de 14h à 18h

Entrée libre

01 40 84 97 11

maisondesarts@chatillon92.fr

Avec le concours financier de la commune de Châtillon