Ayako Takaishi

Confidences photographiques

Il n’y a pas grand bien à penser des civilisations qui n’ont pas de peinture de paysage » souligne Yves Bonnefoy. Ayako Takaïshi n’a pas eu besoin de se pénétrer de ce constat pour transposer dans ses photos l’esprit de ses paysages, de ses vues, citadines ou de ses intérieurs.

 

Discrètement marquées par ses origines, sa prédation visuelle l’a portée d’instinct vers l’espace ouvert, ses évidences et surtout ses retranchements. Car ce qu’elle traque  principalement, ce sont les replis cachés de la nature, par conséquent non pas le motif, mais l’idée du motif, en somme sa quintessence. Et les séquences qu’elle distingue et passe au tamis de sa perfection, apparaissent alors comme des confidences, irriguées par la même pente méditative semée de mélancolie.

 

La beauté d’un ciel tourmenté, l’évocation d’un horizon borné par une simple ligne, d’un périmètre boisé sous une lumière ombré, les lacis d’une rivière alanguie paré de reflets vaporeux, sinon des collines noyées dans la brume du soir, la saisie d’une lande désertique, l’envol ondoyant d’une mouette ou d’un oiseau picorant dans la neige, des murs fatigués chargés de mémoire, des bourgeonnement printaniers, d’humbles objets arrachés à leur anonymat ou encore des pans de cités endormis… Nous parlent ici de la solitude habitée, et composent une rêverie plus champêtre qu’urbaine, qui ne nous tiens jamais à distance, en recréant un monde dans sa plénitude et son extrême retenue.

 

On ne s’attardera pas sur les savantes opérations mécaniques et mentales qui sous  entendent la naissance de ces images sobrement décantées et traitées à l’argentique avant d’être finement retouchées, dans la mesure où prévalent avant tout leur  pouvoir d’incarnation et leur densité intérieure.

 

Fruit d’un patient apprentissage du regard, harmonieuse et ordonnée, inquiète sans violence, la démarche d’Ayako Takashi décline une indéniable présence.

 

Gérard Xuriguera

Exposition

12.01 - 13.02.2011

Maison des Arts

11 rue de Bagneux

92320 Châtillon

01 40 84 97 11

maisondesarts@chatillon92.fr

Ouvert du mardi au dimanche de 14h à 18h

Entrée libre

Avec le concours financier de la commune de Châtillon